Rechercher:   OK RSS  
Page d'accueil

Evaluer l’efficacité

IndicateurLes indicateurs constituent un outil privilégié pour mesurer les évolutions dans les exploitations, les comparer, communiquer et mobiliser l’ensemble des acteurs pour développer des démarches en agriculture durable.
Ils permettent une meilleure lisibilité de la durabilité et servent d’outil d’évaluation pour l’exploitation ou la mise en place de politique publique.
Ils peuvent notamment contribuer à la création de chartes pour développer l’alimentation durable sur les territoires ou à la mise en place de mesures agro-environnementales.

Quelques méthodes connues

Depuis les années 2000, plusieurs chartes ont été créées par les différents partenaires du réseau InPACT. L’ensemble de ces chartes propose des indicateurs mesurant les trois piliers de la durabilité : environnement, social et économie.

Aujourd’hui, les principales méthodes sont celles :

• Du RAD, associé aux CIVAM, qui a développé un diagnostic conçu pour la production « bovins lait » de l’Ouest avec 19 indicateurs en s’inspirant d’IDEA*, Dialecte** (SOLAGRO) et FADEAR (Charte de l’agriculture paysanne).

• De la FADEAR via le diagnostic agriculture paysanne, organisé autour de 10 principes et 6 thèmes (l’autonomie, la répartition des volumes de production, qualité des produits, développement local, travail avec la nature, transmissibilité).

• D’InPACT Poitou-Charentes qui s’appuie sur 58 indicateurs en se basant sur IDEA* et en donnant une place importante à l’économie avec 14 indicateurs.

• De la FNCIVAM qui s’inspire des indicateurs et de l’approche globale de la certification Haute Valeur Environnementale proposée lors du Grenelle de l’environnement et ainsi que des propositions issues des groupes de travail Civam. Elle recouvre les 3 piliers de la durabilité.


Au delà du pôle InPACT, il existe 2 principales méthodes de diagnostic :

*Celle proposée par le Ministère de l’Agriculture : la méthode IDEA (version 3) composée de 42 indicateurs sur les trois piliers dont 18 en environnement, 18 en durabilité socio-territoriale et 6 en économie.

**Celle proposée par SOLAGRO via le diagnostic Dialecte qui donne une approche plus fine au plan agro-environnemental.